Très prisé par les
enfants et les adolescents, le Slime est une pâte à malaxer
gluante et élastique qui peut se trouver dans le commerce sous
forme de kit ou prête à l’emploi.

Pour en faire varier, formes et textures, le Slime peut
également être fabriqué à la maison, ainsi des
tutoriels de fabrication de Slime se sont multipliés sur Internet
et parmi les
nombreuses recettes ainsi proposées, il a été observé à la base la présence de constituants comme la
colle à papier et la lessive.

C’est parce que
plusieurs cas d’atteintes cutanées en lien avec la fabrication et
la manipulation de Slime "maison"
ont été rapportés
que l’Anses
et la DGCCRF appellent l’attention du public sur les risques liés
à son contact et plus particulièrement avec des produits toxiques,
détournés de leur usage, lors de la fabrication puis de la
manipulation de Slime "maison"
et que les coffrets vendus en magasins de jouets doivent
également être manipulés au respect des précautions d’emploi des
kits.

Parmi les substances
utilisées, on retrouve l’acide borique et ses dérivés qui ne
doivent pas être manipulés par des enfants de manière répétée
 ;
ces composés sont toxiques pour la fertilité et le développement
embryofœtal
et cela d’autant plus qu’il a été observé que les
quantités utilisées lors de la fabrication de Slime sont plus
importantes que dans les usages recommandés.

De plus, la
manipulation de lessives, de produits détergents ou de colles en
grande quantité, de manière répétée et prolongée peut être
également à l’origine de dermatites de contact
sévères car ces
produits contiennent tous des conservateurs allergisants ou
irritants.

Il a été
également observé que les colorants utilisés pour la fabrication de Slime "maison" ne sont pas tous de nature alimentaire ou destinés à être
en contact avec la peau.

Enfin, une enquête sur les
kits de "Slime" réalisée par la DGCCRF
a permis de mettre en évidence que sur 15
prélèvements analysés, 2 kits
contenaient une teneur acide borique supérieure à la limite autorisée,
ces kits été retirés du marché et rappelés.

Pour en savoir plus, cliquez ici !