À la veille du lundi 11 novembre, où se tiendront partout en France les cérémonies de commémoration de l’armistice de la guerre 1914-1918, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse dévoile le bilan de la préfiguration du Service national universel.

Dans les 13 départements préfigurateurs, des jeunes volontaires du SNU participeront aux célébrations de l’armistice du 11 novembre 1918. À Paris, 15 jeunes, en binôme avec des commissaires de la Flamme, seront présents au pied de l’Arc de triomphe avec le président de la République.

« Le Service national universel est un levier important pour construire la société de l’engagement que le président de la République appelle de ses vœux et une réponse aux fractures qui traversent notre société.Cette étude est pour le Gouvernement une mine d’informations dans la perspective de la généralisation progressive du SNU à toute une classe d’âge. »

Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse