La date du 28 janvier marque l’anniversaire de l’ouverture à la signature, en 1981, de la Convention du Conseil de l’Europe pour la protection des personnes à l’égard du traitement automatisé des données à caractère personnel - Convention 108, premier traité international visant à protéger les données personnelles.

Ratifié par 55 Etats, ce traité est ouvert à tous les pays du monde !

35 États membres du Conseil de l’Europe ont déjà signé ce nouveau traité, ainsi que l’Argentine, la Tunisie et l’Uruguay ainsi que 3 pays l’ont déjà également ratifié, à savoir la Bulgarie et la Croatie en décembre 2019 et la Lituanie le 23 janvier 2020.

La Convention ainsi modernisée " Convention 108+" apportera alors des garanties supplémentaires en matière de protection des données à l’échelle mondiale.

A l’occasion de la Journée de la protection des données, le Prix Stefano Rodotà du Conseil de l’Europe récompense des projets de recherche universitaire innovants et originaux dans le domaine de la protection des données.

Cette année, il a été décerné à la doctorante Camilla Tabarrini pour son article "Comprendre le « Big mind » – le RGPD réduit-il le fossé de l’intelligibilité Humain-Machine ?", publiée dans Il diritto dell’informazione e dell’informatica.

Enfin, la Conférence internationale annuelle qui se tient en amont de cette journée avait thème cette année "Ordinateurs, respect de la vie privée et protection des données » - CPDP et portait sur les travaux de l’Organisation concernant l’intelligence artificielle à la quelle une délégation du conseil de l’Europe a également pris part lors de discussions sur les thèmes « Identité numérique en Afrique et au Moyen-Orient » et « Évolution technologique et droit : la responsabilisation comme clé du respect des lois au niveau mondial ? ».

Vous pouvez consulter et télécharger :


En savoir plus...