Si le télétravail évite de nombreux déplacements, réduisant ainsi les émissions de gaz à effet de serre et par là même améliore la qualité de l’air, le numérique cependant est responsable de 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, des expert affirment qu’à ce rythme, ce chiffre pourrait doubler d’ici 2025 !

Il est donc également important de prendre en compte le risque de saturation des réseaux en raison de la multiplication des échanges numériques générés par le télétravail.

Afin de limiter l’impact du numérique sur l’environnement, l’ADEME préconise de garder plus longtemps ses équipements et d’adapter ses pratiques.

Venez découvrir et partager les 10 gestes pour alléger la consommation d’énergie et les réseaux d’échanges :

Enfin, penser à éteindre complètement l’ordinateur quand vous ne vous en servez plus, pas de veille, même prolongée ou branché parce qu’il continue à consommer de l’électricité.

En savoir encore plus...