Il a pu être observé que les jeunes percevaient le cannabis comme moins dangereux et moins addictif que la nicotine, cité comme "un produit qui ne fait pas de mal" alors même que les risques pour la santé liés à l’usage de cannabis chez les jeunes, dont le cerveau est en maturation jusqu’à 25 ans environ, ont été prouvés par les scientifiques.

L’impact de la prise de cannabis se mesure tant en terme de santé physique et psychique ainsi qu’en terme de réussite scolaire et d’insertion sociale et professionnelle.

En 2017, 900 000 personnes déclaraient avoir consommer du cannabis quotidiennement et 45% des adultes entre 18 et 64 ans déclaraient avoir déjà expérimenté ce produit au cours de leur vie.

A noter la consommation de cannabis par les jeunes de 17 ans est néanmoins en baisse marquée depuis 2014, quel que soit l’indicateur examiné : expérimentation, usage dans l’année ou usage régulier.

Afin de prolonger cette tendance, la MILD&CA vient de publier Cannabis : 20 messages pour comprendre les risques pour informer la population française ainsi que mettre à distance les idées reçues et les intérêts économiques.

En savoir davantage, découvrir les 20 messages...