Commission de l'éducation populaire du COJ

Avis, rapport de la commission de l'éducation populaire présidée par Anne Carayon.

Illustration Loisirs

Page en cours de construction

La commission de l’éducation populaire du Conseil d’orientation des politiques de jeunesse a transmis ce jour au Premier ministre, au ministre de l’éducation nationale de la jeunesse et des sports et à la secrétaire d’État à la jeunesse et à l’engagement, un courrier pour lui demander d’inscrire durablement le dispositif « vacances apprenantes » dans les politiques publiques éducatives et notamment dans le Projet de Loi de Finances rectificatif 2021.

Créés depuis 2013, les PEdT ont montré toute leur pertinence pour coordonner les acteurs sur un territoire, au service d’une politique éducative ambitieuse, transversale aux temps scolaire et périscolaire.

Le rapport du COJ s’attache à porter un diagnostic sur la mise en œuvre des PEdT et à identifier les leviers de réussite. Partant de ses constats, le COJ propose sept recommandations portant sur l’élargissement des PEdT à tous les âges et tous les temps éducatifs, sur la nécessité de lancer une politique nationale ambitieuse mais néanmoins ancrée territorialement, de créer et faire vivre une communauté éducative, de définir des objectifs partagés. Par ailleurs, les PEdT doivent être construit dans une logique de simplification. Enfin, relancer et généraliser les PEdT oblige à mobiliser des crédits dédiés.

Aujourd’hui, la formation citoyenne des jeunes/ des élèves doit être abordée d’une manière globale, à cheval entre les temps scolaire, périscolaire et extrascolaire. Après avoir identifié des éléments de diagnostic et des clefs de réussite, le rapport du COJ propose des recommandations articulées autour de quatre axes :

  • Développer la continuité éducative entre les champs scolaire et de l’éducation populaire en construisant des espaces de croisements des temps scolaire et hors-scolaire, en rédigeant un cadre juridique pour les acteurs de l’éducation populaire et en valorisant l’engagement des jeunes et des enfants ;
  • Permettre à différentes pédagogies de s’exprimer et mobiliser les acteurs autour de la formation pour faciliter l’apparition d’une communauté éducative en inscrivant le parcours citoyen des enfants et des jeunes dans une politique éducative territoriale, en développant l’usage des pédagogies actives et des méthodes participatives ;
  • Identifier des clefs de réussite pour construire une éducation à la citoyenneté au croisement de l’éducation populaire et du champ scolaire en appuyant le développement de l’éducation citoyenne sur les réalités et ressources du territoire, en définissant des temps de travail des professionnels dédiés au développement d’actions, en mobilisant des moyens financiers pour soutenir les projets ;
  • Développer la capacité d’agir et de s’engager des jeunes en les accompagnants vers l’engagement, en faisant vivre la démocratie dans les établissements, en valorisant les compétences acquises par l’engagement.